Biographie (s) de l'équipe

Gaëlle Boucherit 

Fondatrice de la compagnie

 

Mise en scène

Marionnettiste/plasticienne

Intervenante : E.N.T.R.E, Tandem, Ligne(s)d'horizon, Talon d'argile

Très tôt, Gaëlle Boucherit a été attirée par le dessin, la peinture, l’architecture, la photo, la muséographie.. et c’est tout naturellement qu’elle s’est dirigée dans ce domaine des Arts Plastiques. C’est l’envie de se donner un cadre pour développer un chemin plus personnel qui la décide en 1982 à monter sa propre Cie. Elle est depuis lors auteur, metteur en scène, et directrice artistique de la compagnie Le Lutin devenue récemment Cie Théâtre d’image(s). Au travers de champs d’intervention très ouverts, chaque création témoigne de l'exigence d'une démarche pluridisciplinaire puisant dans des médiums différents pour ouvrir la porte et creuser inlassablement toutes sortes de modes de suscitation de l'imaginaire, avec le constant souci d '“ être dans un état de réceptivité à l’inconnu” pour reprendre la formule de Soulages (1). C'est parce que Gaëlle appréhende cet inconnu avec lequel elle expérimente dans l'interpénétration, dans la plasticité des disciplines et des expressions artistiques que les “Arts Plastiques” lui servent naturellement de guide et ont depuis longtemps inscrit la Cie dans une ligne singulière. 

 

  1. Soulages, Outrenoir, entretiens avec Françoise Jaunin, la bibliothèque des arts, Lausanne, 2012.

Rachel Da Silva

 Co-direction

 

Comédienne - Danseuse

Intervenante : Tandem / Ligne(s)d’horizon

Comédienne formée au Conservatoire de Clermont-Ferrand, à la Comédie de Saint Étienne puis au Conservatoire de Grenoble dans la classe de Philippe Sire (Obtention du DET en 2004- projet personnel autour du Soulier de Satin de Claudel) Rachel Da Silva a bénéficié de l’enseignement de nombreux artistes dont S. Auvray Nauroy, M. Fau, C. Régy, C. Degliame,  Pilar Anthony… Elle a ensuite enrichi sa formation théâtrale par une pratique intensive de la danse contemporaine en se formant  au centre de formation Art Danse International à Toulouse (2005-2009) puis au Danse Studio de Toulouse ( 2009- 2012). Depuis 2007, elle pratique également  la danse Bûto  (aux côtés de Gyohei Zaitsu, Sumako Koseki et Yoko Higashi).

Dès sa sortie du conservatoire, elle a travaillé comme comédienne sur des formes et écritures diverses comme en 2004 Le jour se lève Léopold de Serge Valetti m/s Chantal Morel, en 2005 Spectacle musical Ma Dot m/s Thierry Mennessier, tournée Rhône Alpes, Bourgogne, Occitanie. Elle a travaillé notamment pour la Cie l’Atelier (38)  dirigé par Benjamin Moreau et Jérémy Marchand ( 2004 Feu la mère de Madame de Feydeau, 2010 Gala, une histoire de Cabaret m/s Jérémy Marchand),  et, depuis 2011, pour la Cie Théâtres d’image(s) dirigée par Gaëlle Boucherit comme comédienne danseuse ( créations Tandem, Variation 1.5 ,et Ligne D’horizon- création et tournée nationale).

Dès 2007 Rachel Da Silva met en scène et interprète ses propres créations. Le spectacle Pas revoir, d’après le texte de la poétesse Valérie Rouzeau, sera diffusé par la Cie du Vent entre 2007 et 2010 ( lauréat du festival Coup de Chapeau à Toulouse, tournée région Centre, Rhône Alpes Auvergne.) En 2016, elle crée La légende de St Julien l’Hospitalier de Flaubert (création au TPN à Toulouse, La Petite Pierre, diffusion 2017/2018 notamment en Isère)

Depuis 2014, au sein de la compagnie du Rêvoir qu’elle co-crée avec deux autres artistes, elle travaille sur une collecte de rêves, matière textuelle d’un spectacle interdisciplinaire ( musique/danse/théâtre)  au musée des Augustins de  Toulouse, au centre culturel des Mazades, à la médiathèque de Venerque, pour la journée des droits de l’enfant en partenariat avec la ville de Toulouse, au Quai des arts de Cugnaux, au Moulin de Roques, à la médiathèque de Villeuneuve Tolosane et dans le cadre des Passeports pour l’art de la ville de Toulouse. C’est également au sein de la Cie du Rêvoir qu’elle participe à la création collective à destination du jeune public Ernest ou Comment l’oublier d’Ahmed Madani en 2014.

Ses créations sont toujours construites en collaboration avec des artistes eux-mêmes engagés dans une démarche forte et singulière. Actuellement elle collabore avec le musicien Youssef Ghazzal pour le spectacle Voyages vers les mondes végétaux crée à Venerque en 2018.

Tucker Frederick Kapp

Co-direction 

 

Comédien 

Intervenant : Ligne(s)d'horizon

Né en Floride, il étudie la littérature française et le théâtre à l’Université de Georgetown (Washington D.C.) où il effectue également des recherches sur Dante et Flannery O’Connor pour le département de philosophie. Il y obtient le premier prix d’écriture décerné par le département français pour sa thèse théorique et créative sur la notion de liberté dans l’art. Tucker obtient également le premier prix d’écriture de l’Alliance Française aux États-Unis en 2006. Publié à Georgetown University à plusieurs reprises et dans des revues de San Francisco, il sort en 2016 un premier livre bilingue, L’instant // The Moment, avec la maison d’édition et imprimerie typographique Tarnaise, Les Écrits 9, dont il est le directeur artistique. Il est écrivain associé aux automatistes québécois auprès desquels il recueille des entretiens ; il sera aussi apprenti auprès de la poétesse américaine Carolyn Forché.

 

Après un stage avec de Valère Novarina et le Théâtre du Rêve, il part pour la France en 2010 où il termine ses études à Sciences-Po Paris. En France, il enseigne la poésie et le théâtre dans des universités, lycées et collèges. En tant que comédien, il intègre la compagnie Théâtre d’images en 2011 pour le spectacle Ligne(s) d’horizon; en 2020 il est nommé à la co-direction de la compagnie. En 2016 il écrit et produit un spectacle avec le collectif la Sur/Vie qui bénéficiera de résidences et lectures au Théâtre National de Toulouse, au Théâtre dans les vignes (11), au Théâtre le Colombier (81), à la librairie Oh! les beaux jours; la création aura lieu au Théâtre le Vent des Signes, À Toulouse. À l’automne 2018, il est reçu en tant qu’artiste invité du département de français et des études francophones de Georgetown University (Washington D.C.) pour y enseigner des cours de théâtre et pour y développer une nouvelle création scénique: S’avoir, une aventure visuelle, textuelle et contemplative autour de l’identité humaine. En 2020, en partenariat avec l’organiste Wilfried Kathemann (titulaire de l’orgue Cavaillé-Coll de la Cathédrale Saint Alain à Lavaur), il entame la création d’une série de spectacles autour du travail texte-orgue pour inviter la performance non strictement liturgique à l’intérieur des églises. Cette même année il est admis en tant que doctorant à l’Université du Québec à Montréal en Études et Pratiques des Arts pour un projet de recherche-création.

Julien Mouroux

 

Comédien

Intervenant : E.N.T.R.E

En même temps qu'il suit un cursus universitaire en philosophie, Julien intègre les stages de travail à la Scène Nationale de Poitiers sous la houlette de Richard Sammut, Gérard Hardy, ou encore Tanguy Viel. Il entre au CNR où il travaille avec Jean -Pierre Berthomier et Philippe Faure. Il rejoint ensuite la Cie les Agités pour jouer “Sallinger” de Koltès et rencontre Monique Hervouet avec “Le Nom” de Jon Fosse. Désireux de se former davantage, Julien entre alors à l’ERAC où il travaille entre autres sous la direction d’Alain Francon et Daniel Danis, Jacques Rebotier, Alain Fourneau, Mireille Guerre. Il jouera pour Catherine Marnas (“Le Dyscolos” de Ménandre), Georges Lavaudant (“Conférences et petits fours”) et Roméo Castellucci (“Marseille#10”). On le retrouvera ensuite attaché aux écritures contemporaines auprès d'auteurs vivants, metteurs en scène de leurs propres textes: Charles- Eric Petit (“Le fruit de la discorde”), Olivier Py (“Illusions comiques”), et plus fidèlement Alain Béhar ( “Des fins”, “Manège”, “Mô”, “Até”, “Angelus Novissimus”). Attaché au processus de recherche , il fonde avec d'autres comédiens la Cie La Croisée réunie autour d' Albert Jaton, eutoniste. Depuis plusieurs années il explore avec eux le lien corps - texte avec l'appui d'un côté d' œuvres classiques ( Racine, Corneille) ou contemporaine ( H. Muller) et d'un autre côté l'eutonie - pratique de conscience corporelle.

Priscila Costa

 

Éclairagiste et chercheuse

Intervenante : E.N.T.R.E

Elle a été conceptrice lumière et régisseuse générale du solo Quelque Chose de la Cie Zaoum (France), technicienne pour le spectacle E.N.T.R.E de la Cie Théâtre d`Image(s) (France), le spectacle Urano quer mudar de Brigida Miranda (Brésil), et pour les concerts du Buena Vista Social Club (Cuba) et de Madeleine Peyroux (USA) dans le cadre du Jurerê Jazz Festival à Florianópolis (Brésil). 

Elle a coordonné les cinq dernières éditions du colloque/rencontre A Luz em Cena (la lumière sur scène) à l`Université de l`État de Santa Catarina au Luz Laboratório (Florianópolis -Brésil). 

Actuellement intègre également la Cie (très) Jeune Public : Les Lucioles S’en Mêlent (France) et mène une recherche sur la place de l’éclairage scénique dans l’expérience de l’interprète. 

Le Barse David

 

Régie de scène - Construction

Intervenant : E.N.T.R.E / Tandem / Ligne(s)d’horizon

Formé en menuiserie aux ateliers du Musée des Beaux Arts-La Cohue à Vannes, David devient technicien du spectacle et constructeur machiniste. Travaillant aussi bien sur le montage des décors qu'avec le matériel son et lumière, il acquiert une polyvalence technique qui lui permet de travailler pour des espaces scéniques multiples, aussi bien en intérieur ( théâtres, auditorium, musées) qu'en extérieur (festivals, salons, expositions). C'est en 2010 qu'il décide de devenir auto-entrepreneur et depuis la même année travaille pour la Cie Théâtre d'Image(s) en tant que régisseur général, technicien, administrateur du site internet. Attaché au plateau et pour le découvrir sous tous ses angles, il suit des cours de théâtre durant deux ans et appréhende ainsi le travail de comédien. C'est à Paris aussi qu'il travaille de façon intermittente pour des ateliers de construction décors.

Copyright © 2020 Théâtre d'image(s)
Tous Droits Réservés
Licences cat 2 : 14_14339 et cat 3 : 14_14340